Vous est-il déjà arrivé, lors d’un événement d’entreprise, d’être tellement assommé de chiffres, endormi par un discours plat, irréaliste, voire moralisateur, statique sur votre chaise au point d’en avoir des fourmis dans les jambes… bref, de vous embêter tant, que vous rêviez plutôt de retourner au bureau pour atteindre vos objectifs ? Si oui, c’est que vous avez déjà été atteint du terrible syndrôme de la convention-punition.
L’ennui est l’un des plus grands ennemis d’un événement corporate. Parce qu’il peut être compliqué d’éviter à ses participants neurasthéniques de se décrocher la mâchoire en baillant, nous partageons avec vous 10 conseils concrets pour chasser l’ennui lors de vos événements d’entreprise.

1) Déterminer précisément les objectifs spécifiques de son événement d’entreprise

Penser aux objectifs d’un event, c’est se poser une question très simple en apparence, mais finalement assez complexe : que veut-on que les participants retiennent de ce rassemblement corporate ? Que veut-on qu’ils changent, qu’ils fassent ? Voulez-vous stimuler leur fierté d’appartenir à votre entreprise ? Les faire s’engager plus dans leur travail au quotidien ? Les recentrer sur ce qui fait d’eux de bons employés, de précieux contributeurs à la vie de la société ? Lister ces objectifs en amont, et les synthétiser en deux ou trois points-clés, c’est déjà chasser l’ennui. En effet, un événement pensé en amont du point de vue du ressenti des participants ne peut que viser dans le mille.
De ces objectifs vont découler tous vos choix logistiques et scénographiques : le lieu, la nourriture, les animations… Bon nombre d’événements d’entreprise, choisissant au préalable l’endroit ou les thématiques des conférences, négligent ce point crucial… et finissent par faire un bide.

 

2) Rendre les participants acteurs actifs

Le terme « participants » parle de lui-même : pour leur éviter l’ennui, ils doivent absolument prendre part activement au déroulement de l’événement d’entreprise. Et ça commence avant l’événement. Les solliciter, leur demander leur avis, les encourager à contribuer à l’action, idéalement en amont, pendant et après l’event : voilà la clé d’un event vraiment percutant.
En ce sens, chez Algorythme, nous apprécions particulièrement les techniques de pédagogie inversée, comme la non-conférence ou les open classes. Le principe : plutôt que de livrer au public un savoir, il s’agit de le co-construire avec lui. Les participants, assistés par un facilitateur qui anime l’atelier, aide les employés à apporter et à organiser le contenu de la conférence. Finis les événements où la place de sachant et d’apprenant sont statiques ! Enfin actif, le participant ne peut que s’impliquer dans la discussion, et ne plus bayer aux corneilles.

 

3) Peaufiner son discours, dans son fond comme dans sa forme

La prise de parole est un moment crucial de tout event corporate. Et pourtant, ô combien d’orateurs, une fois montés sur l’estrade, endorment leur auditoire ! C’est pourquoi il est indispensable de préparer son discours autant sur le fond que sur la forme.
Voici les essentiels qui vous permettront de garder votre audience captive :

  • Oubliez le PowerPoint ! Outil utile à bien des moments, il ne doit pas être considéré comme une fin en soi. Préférez travailler votre voix, vos intonations, vos formulations, plutôt que de plancher sur des slides remplies de chiffres que personne ne retiendra.
  • Parlez avec vos tripes. Votre langage doit être vivant, humain, et contenir des mots courants dans lesquels votre auditoire se retrouvera. Laissez tomber les discours corporate qui ne parlent à personne : incarnez enfin ce que vous dites. Après tout, si vous y croyez, pourquoi votre public n’y croirait pas non plus ?
  • Faites court et rythmé. Si votre cœur parle, peu de mots suffiront, et une plénière de 15min aura plus d’impact qu’un discours de 3h. Focalisez-vous sur les tempos de vos phrases et le balancement de votre voix.

4) Abolir les frontières du corporate

Pour éviter l’ennui de votre audience, il est essentiel de sortir du schéma traditionnel, qui veut que les managers soient sur l’estrade, et le reste des employés en-dessous, en rang d’oignons. L’événement corporate vraiment réussi est celui où la hiérarchie de l’entreprise et les collaborateurs se mettent au même niveau, pour laisser place à des individus, purement et simplement. Et pour relier ces gens en un instant de grâce qui marquera durablement leur expérience de l’entreprise, quoi de mieux que de tomber le masque ? Osez mettre en avant les talents, les passions personnelles de chacun, du Top Manager à celui de l’employé récemment arrivé dans la société. Faites ressortir ce qu’il y a de plus humain, et de moins corporate chez eux, en valorisant le partage d’expérience et l’enthousiasme pur.

 

5) Varier les supports de communication

Oui, vous avez abandonné le PowerPoint… mais vous n’êtes pas pour autant démunis, puisque de nombreux autres supports de communication peuvent être de vrais remèdes contre l’ennui. La vidéo, indispensable aujourd’hui, permet d’illustrer concrètement ce qui est énoncé, mais aussi de partager des pratiques. Ce support incontournable rythme une plénière en apportant du contenu à des moments-clés de la présentation, tout en gardant l’attention focalisée sur le cœur du message. Pensez également à des médias plus novateurs, comme par exemple le façade mapping. Cette projection en 3D viendra habiller une salle monotone comme un lieu original, en immergeant le public dans une atmosphère qui viendra appuyer vos messages.

 

6) Digitaliser son événement pour stimuler l’engagement

Le mot « digital » n’aura jamais été autant sur les lèvres des organisateurs d’événements d’entreprise. Il s’agit certes d’un média ultra efficace pour chasser l’ennui, mais veillez à lui donner un sens réel, et pas seulement à le parachuter dans votre event sans aucune raison.
Nos outils digitaux pour faire botter en touche la monotonie : des applications mobiles qui, tout au long de la journée, vont demander aux participants de s’impliquer. En mettant en place des systèmes de vote, des quizz, des cumuls de points menant à des récompenses, le but est d’amplifier les interactions, et de booster la mise en action des employés.

7) Intégrer des temps de co-réflexion et de co-construction

Un événement corporate est l’occasion rêvée de faire jouer l’intelligence collective. En aménageant des plages horaires de réflexion en groupe, de co-création, vous valoriserez votre audience, qui se sentira appartenir réellement à l’event. Ces temps collectifs peuvent également être un bon moment pour faire en sorte que les collaborateurs s’approprient les stratégies, les bon comportements à avoir, les nouveaux usages de l’entreprise… Non seulement vous lutterez contre leur ennui, mais vous les rendrez plus productifs suite à l’événement : que du bon !

 

8) Sortir de l’huis-clos de l’entreprise

Un événement corporate réellement marquant va passer par l’ouverture sur d’autres mondes que celui de l’entreprise. Si vous sortez vos équipes de leur posture et de leur lieu de travail quotidiens, c’est bien pour cela, après tout ! En ce sens, le lieu peut permettre d’ouvrir de nouveaux horizons : emmener ses participants dans un pays étranger, pour les dépayser et voir comment d’autres vivent ailleurs, peut être un projet complexe, mais si bénéfique.
Mais pas besoin d’aller si loin pour inviter l’inconnu dans votre event : pourquoi pas proposer un benchmark en faisant témoigner des intervenants issus d’autres paysages ? Faire témoigner des personnalités issues d’autres secteurs économiques, ou d’autres milieux : artistes, politiques, enseignants, chercheurs… Ou encore pratiquer la technique du rapport d’étonnement. Au lieu de faire faire la restitution des ateliers en groupes par les participants eux-mêmes, il s’agit de la faire présenter par un élément extérieur aux compétences différentes de celles des équipes. Un sociologue qui analysera les synergies des groupes, des étudiants qui donneront une vision fraîche des interactions entre collègues, un journaliste qui présentera la restitution sous forme d’enquête… Cet élément étranger surprendra vos participants, qui n’auront plus de place pour l’ennui.

 

9) Tenir compte des biorythmes

Si les participants sont au centre de l’organisation de votre événement corporate, il est essentiel respecter leur rythme de vie. Étudier ces biorythmes, en prenant en compte les cycles émotionnels et intellectuels des employés, c’est s’assurer de faire vivre le groupe en accord avec son tempo naturel… et donc d’éviter l’ennui à coup sûr !

10) Rester à l’écoute de l’énergie du groupe

Aucun événement ne présente zéro défauts. Contretemps, problèmes techniques, changements de programme… Souvent, c’est le planning, trop strict, qui lasse l’audience. Alors pourquoi pas laisser parfois place à l’improvisation, et défaire les règles ? Après tout, si vos participants ne prennent pas de plaisir à l’animation que vous aviez prévue, pourquoi la leur faire subir encore trente minutes ? Osez couper court aux activités qui font un flop, ou justement laisser plus de temps à celles qui animent votre groupe.
Évidemment, ce conseil nécessite une attention constante aux réactions de l’audience. C’est d’ailleurs pour cela qu’une agence est essentielle le jour J : c’est elle qui traque les signes d’ennui, se connectent à l’ambiance générale, et prend des décisions organisationnelles selon ces observations.
Alors, prêts à chasser l’ennui pour proposer un événement corporate ultra marquant ? N’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Algorythme © 2017 - tous droits réservés